Création d’une étiquette alimentaire : mode d’emploi

Bouteille d’huile d’olive, pot de confiture ou fromage de chèvre : tous les produits alimentaires doivent être étiquetés sans exception, même lorsqu’ils sont de fabrication artisanale. Une telle obligation est née de l’importance d’informer le consommateur quant à l’article qu’il désire acheter.

Mais attention : la création d’une étiquette alimentaire suit des règles strictes ! Gare à ceux qui ne respecteraient pas la législation en vigueur ! En effet, des sanctions, et plus particulièrement des amendes, sont prévues en cas de transgression.

Rassurez-vous, toutefois : Rubaco vous aide aujourd’hui à concevoir vos étiquettes alimentaires personnalisées. Grâce à une liste prédéfinie de tous les éléments qui doivent y figurer, vous pourrez bientôt vous lancer dans le processus de création sans craindre le moindre faux pas. Alors, suivez le guide !

Quelles sont les mentions obligatoires sur l’étiquette alimentaire ?

Pour les denrées alimentaires préemballées

Mais qu’est-ce qu’une denrée alimentaire préemballée, au juste ? En vérité, c’est très simple ! Sous cette appellation bizarre se cache une réalité connue de la plupart des consommateurs : l’emballage. Un conditionnement facilitant le transport et la commercialisation de la marchandise. Et oui, impossible de vendre de la confiture sans l’avoir préalablement mise en pot !

Ainsi, l’étiquette alimentaire n’est pas apposée directement sur le produit, mais bien sur son emballage. Quant aux mentions obligatoires, la loi distingue deux principes fondamentaux :

  • L’étiquette doit renseigner le consommateur de manière objective sur le produit, dans la langue (ou les langues) du pays dans lequel ce dernier est commercialisé ;
  • L’étiquette alimentaire doit être loyale et précise afin d’éviter les flous et les interprétations erronées.

Voici la liste précise de toutes les mentions qui doivent y figurer :

  • La dénomination du produit : il s’agit simplement d’indiquer de quoi il s’agit (huile d’olive extra vierge biologique, par exemple) ;
  • Les ingrédients, et pas dans n’importe quel ordre : les ingrédients doivent être indiqués par ordre d’importance (du plus présent au moins présent). Surtout, n’oubliez pas les allergènes ! Vous devez également indiquer la quantité d’ingrédients-clés (exemple : le pourcentage de poulet dans un plat préparé) ;
  • La quantité du produit : en volume pour les liquides (y compris le poids net égoutté) et en masse pour les autres produits) ;
  • La date limite de consommation (DLC) ou la date de durabilité minimale (DDM) selon qu’il s’agisse d’une denrée périssable ou non. Ce sont les fameuses mentions « à consommer jusqu’au 14/05/2022 » et « à consommer de préférence avant le 14/05/2022 ». Attention, les abréviations ne sont pas autorisées !
  • Le nom de l’entreprise en charge de la commercialisation : dit plus simplement, le nom de votre marque ;
  • Le numéro du lot de fabrication ou le numéro de série : il répond à un objectif de traçabilité pour chaque produit vendu ;
  • Les valeurs nutritionnelles : elles sont essentielles pour le consommateur qui est de plus en plus en demande d’informations quant aux produits qu’il achète. Le cas échéant, les valeurs nutritionnelles peuvent être accompagnées du Nutri-Score ;
  • Les conditions d’utilisation ou de conservation spécifiques (par exemple, la mention : « à conserver dans un endroit frais et sec ») ;
  • L’origine des denrées alimentaires si celle-ci a une quelconque importance. C’est notamment le cas pour les produits artisanaux dont on vante habituellement la provenance locale.

Pour les denrées alimentaires non préemballées

Certains produits alimentaires n’ont pas besoin d’emballage ou sont présentés avant d’être emballés. En boulangerie, par exemple, les pains, les baguettes et les pâtisseries trouvent leur packaging après l’achat afin de faciliter leur transport. Il en va de même pour les fruits et les légumes vendus en vrac.

D’ailleurs, le consommateur peut désormais rapporter ses propres contenants afin d’éviter le suremballage. Un beau geste pour la planète !

Cela ne diminue en rien le rôle de l’étiquette. Pour preuve, Rubaco est régulièrement sollicité pour la création d’étiquettes alimentaires de boucherie ou de boulangerie !

Naturellement, les étiquettes pour les produits alimentaires non préemballés sont elles aussi réglementées. La loi impose par ailleurs la présence d’une petite affiche ou d’un écriteau placé non loin du produit correspondant afin d’offrir un premier aperçu concernant son prix, sa dénomination (baguette tradition, fromage de chèvre, confiture de fraise…) ou son état (exemple : décongelé).

Deux cas particuliers

L’étiquette alimentaire pour boucherie

Pour la plupart des viandes conditionnées (bœuf, volaille, porc, mouton…), il est nécessaire d’indiquer le lieu d’abattage et le lieu d’élevage, deux critères essentiels qui peuvent aider le consommateur dans son choix.

Bon à savoir : pour les viandes bovines, qu’elles soient préemballées ou non), le lieu de naissance doit également être mentionné. Cette obligation ne concerne pas les autres types de viande, toutefois l’information peut aussi apparaître sur l’emballage.

L’étiquette pour caviste

Le titre alcoométrique volumique total (correspond au pourcentage d’alcool en volume) doit figurer sur l’étiquette des produits supérieurs à 1,2 % d’alcool.

Le conseil de Rubaco pour vos étiquettes alimentaires : n’oubliez pas les mentions marketing !

En dehors des mentions légales liées aux étiquettes alimentaires, vous êtes libre de valoriser votre article comme vous le désirez à condition de ne pas tromper le consommateur ou d’employer des appellations d’origine contrôlées pour lesquelles vous ne disposez pas des droits (c’est notamment le cas du label bio). Par exemple, l’étiquette d’une bouteille d’huile d’olive pourra comporter la mention « extraite à froid ». D’autres annotions sont aussi très appréciées comme « 100 % d’origine naturelle » ou « faible en cholestérol ».

C’est donc à celui qui rivalisera d’inventivité pour se démarquer de la concurrence ! En d’autres termes, l’étiquette alimentaire est un outil de communication dont il serait dommage de se priver.

Rappelons toutefois qu’avoir les idées ne suffit pas, il faut également les moyens de les mettre en œuvre. C’est justement ce que vous propose Rubaco à travers son service de création et d’impression d’étiquettes autocollantes alimentaires. Vous bénéficiez ainsi d’une assistance sur mesure pour offrir à votre pain, votre huile d’olive ou encore votre fromage de chèvre l’identité qui lui correspond !

Partager sur les réseaux
Conseils & devis gratuits
Imprimeur depuis 1988
Plus de 10 000 clients !
Livraison en 72h*
Création graphique gratuite
* Délai indicatif qui sera confirmé lors de la validation de votre commande.
Nous utilisons des cookies
Nous pouvons les placer pour analyser les données de nos visiteurs, améliorer notre site Web, afficher un contenu personnalisé et vous faire vivre une expérience inoubliable. Pour plus d'informations sur les cookies que nous utilisons, ouvrez les paramètres.
Technique
Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement de notre site Web et ne peuvent pas être désactivés dans notre système.
Audience
Nous utilisons ces cookies pour fournir des informations statistiques sur notre site Web. Elles sont utilisées pour mesurer et améliorer les audiences.